Biographie

Fragmentin est un collectif d’artistes basé à Lausanne, Suisse, fondé en 2014 et aujourd’hui composé de trois artistes formés à l’ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne): Laura Perrenoud (*1991, Lausanne), David Colombini (*1989, Lausanne) et Marc Dubois (*1985, Bâle).

Au croisement de l’art et de l’ingénierie, Fragmentin questionne l’impact des technologies sur notre quotidien, en particulier leur vocation à le contrôler. Influencés par les penseurs et écrivains George Orwell, Eric Sadin et James Bridle, les oeuvres de Fragmentin proposent l’accueil de l’aléatoire et de l’imprévu comme antidote au contrôle.

Les oeuvres d’art du collectif Fragmentin démystifient des systèmes complexes à travers l’interaction et la performance: Une machine gravant votre message (numérique) sur une fine plaquette en bois (bien réel), qu’elle attache à un ballon, qu’elle gonfle ensuite à l’hélium puis lâche dans le ciel vers un voyage incertain (Attachment, 2016). Des participants entraînés dans une chorégraphie dystopique dictée par une voix qui leur donne des ordres dans le cadre d’une expérience qui questionne le médium de la réalité virtuelle (2199, 2016). Une sculpture météorologique connectée à une web app qui altère votre selfies en fonction du niveau de pollution de votre environnement immédiat, efface vos données selon l’intensité des rayons du soleil, ou joue de la musique en accord avec le rythme de la pluie (The Weather Followers, 2017). Un atrium où les visiteurs peuvent voir tomber la pluie tantôt de manière aléatoire tantôt organisée en pattern. Il est synchronisé à deux écrans illustrant des événements notoires d’ensemencement de nuage. (Displuvium, 2019). Un smartphone exposé à des températures extrêmes réfléchissant à sa propre survie dans un contexte de réchauffement climatique (Your phone needs to cool down, 2019). Ces deux dernières oeuvres ont été conçues pour l’exposition à la HeK (Haus der elektronischen Künste) à Bâle, vernie le 21 février 2019.

Le trio a exposé en Suisse au Mapping Festival (Genève, CH), au Locarno film Festival (Locarno, CH), au Musée National Suisse (Zurich, CH), à l’ArtLab EPFL (Lausanne, CH), à La Becque (La-Tour-De-Peilz, CH), et à la Haus der elektronischen Künste HeK (Bâle, CH). Ils ont également exposé internationalement au Mirage Festival (Lyon, FR), Swissnex San Francisco (US), au Festival du Nouveau Cinéma à Montréal (CA), au Festival Rokolectiv à Bucarest (RO), au Design Museum (Londres, UK) et au ZKM (Karlsruhe, DE). En plus d’exposer dans des musées, galeries et festivals, Fragmentin a la particularité de montrer ses œuvres d’art dans des lieux publics extérieurs inhabituels tels que sommets de montagnes et jardins.

En 2015, Fragmentin a effectué une résidence artistique de trois mois au CERN à Genève dans le cadre du programme COLLIDE (Arts at CERN). Cette expérience leur a permis de poser les jalons de projets mêlant science, art et technologie en collaboration avec des scientifiques du campus de Meyrin.

En avril 2018, après un concours en deux phases organisé par Pro Helvetia, la proposition artistique de Fragmentin a été choisie pour représenter la Suisse à la 14e édition de la Quadriennale de Prague – la plus importante plateforme de scénographie au monde. « Artificial Arcadia: measured and adjustable(?) landscapes », élaborée en collaboration avec Kosmos architectes, se consacre aux transitions hybrides entre les paysages naturels, techniques et numériques de Suisse. L’installation sera accessible et dynamique, avec un programme quotidiennement renouvelé de performances, réalisé en collaboration avec l’artiste Camille Alena.

En mai 2018, Fragmentin a animé un workshop sur quatre jours au Musée d’Art Digital de Zürich (MuDA) intitulé « Reintroducing Randomness: Artistic & Technologic Urban Interventions » . Les participants ont été formés à la programmation et ont été invités à prototyper des objets connectés. Installés dans l’espace de 1001 m2 autour du musée, ils permettaient de réintroduire du hasard dans notre quotidien urbain.

En juin 2018, Fragmentin s’est vu décerner le Pax Art Award lors d’une cérémonie à la HeK pendant Art Basel. Ce prix honore et promeut les artistes suisses dont les œuvres impliquent des technologies numériques ou reflètent leur impact. Dans ce contexte, la Pax Art Foundation a également fait l’acquisition de leur œuvre « The Weather Followers ».

En février 2019, Fragmentin inaugure sa première exposition individuelle à la HeK en participant à l’exposition Schweizer Medienkunst avec !Mediengruppe Bitnik et Lauren Huret. Ils y présentent « 2199 », « The Weather Followers » ainsi que deux nouvelles installations: « Displuvium » et « Your phone needs to cool down ».